Laurence Chevallier

05 rue Paul Rivet – 33160 Saint-Médard-en-Jalles

06.03.59.31.31

laurence.chevallier@bordeaux.archi.fr

Fonction

Maître de conférences, Histoire et Cultures Architecturales, École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux

Fonctions précédentes 

Chargée d’enseignement, département Histoire de l’art, 1997-2017, Université Bordeaux-Montaigne

Maître-assistant associée, Histoire et Cultures Architecturales, 2012-2014, École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux

Maître-assistant, Histoire et Cultures Architecturales, 2015-2018, École nationale supérieure d’architecture de Toulouse

Maître de conférences, Histoire et Cultures Architecturales, depuis 2018, École nationale supérieure d’architecture de Toulouse

Enseignements, École Nationale Supérieure d’Architecture

Séminaire de Master : Héritage[s], ressources du projet local, co-direction avec Hocine Aliouane-Shaw

Ce séminaire se veut être une redéfinition du terme d’héritage en incluant notamment son sens anglo-saxon (en particulier la notion et le processus de transmission), pour orienter plus fortement encore ce séminaire autour des questions de patrimoine et de patrimonialisation ; des notions que nous ne limitons pas au cadre bâti, urbain et paysager mais également au recours aux ressources locales, à la transmission de savoirs et de savoir-faire. Cette ouverture doit nous permettre de nous intéresser à un patrimoine vivant et en évolution continue, de traverser les échelles du local au global, d’interroger les aspects techniques à la fois les plus pointus et les plus traditionnels et enfin d’appréhender la patrimonialisation comme moyen d’émancipation culturelle et « d’empowerment » des habitants d’un territoire. Dans la polysémie notionnelle du terme « Héritage », les étudiants de ce Séminaire sont invités à développer un sujet de mémoire qui s’inscrit dans l’un des quatre axes de recherche et de débat du séminaire : Axe 1, Parcours d’architectes aquitains, XIXe– XXesiècle ; Axe 2, L’autre architecte : hybridations disciplinaires et renouvèlement des pratiques ; Axe 3, Patrimoine et patrimonialisation, intervention sur et avec l’existant ; Axe 4, Le projet local : quand les modes de conception spatiale renouvellent les savoirs et savoirs faires locaux.

Cours magistraux. Licence : Histoire de l’architecture en France au XVIIIe siècle ; Histoire de l’architecture en France au XIXe siècle ; Histoire(s) Urbaine(s), XVIIIe-XIXe siècles. Master, cours du tronc commun : Histoire du logement social, 1889-1975. Master, séminaire : Université, ville et architecture ; Walter Gropius ; Le Bauhaus en Israël.

Travaux dirigés, Licence : co-coordinatrice, avec Arnaud Théval, de l’enseignement Mémo, et plus précisément de l’exercice Révélateur, qui est une initiation à la recherche ; coordinatrice du td Analyse historique et technique d’édifices remarquables

Semaine inter-semestrielle, du 04 au 08 février 2013. À l’occasion des 40 ans de l’école d’architecture et de paysage de Bordeaux, constituer un matériel graphique, textuel, photographiques et autres (objets, meubles, costumes, films …) paraissait tout à fait pertinent. D’autant que ce travail pouvait aussi recouvrir de réels objectifs pédagogiques pour les étudiants comme s’initier aux méthodes de recherches, valoriser les résultats de cette recherche, discuter et partager à partir de ces résultats et finalement s’initier à la rédaction. Ce travail a été le point départ de l’exposition consacrée aux 40 ans de l’école, Une Histoire pour demain, 03 octobre -15 décembre 2013, 308 – Maison de l’architecture en Aquitaine.

Recherche, encadrement, diffusion et valorisation

Thèmes de recherche : Histoire de l’architecture (XVIIIe-XXesiècles) ; carrières d’architectes de la façade atlantique (XVIIIe-XXe siècles) ; culture architecturale, bibliothèques d’architectes ; histoire de l’enseignement de l’architecture ; histoire du patrimoine, patrimoine rural, ordinaire et architecture viti-vinicole. 

Responsabilités scientifiques

– depuis septembre 2018, membre titulaire élue du Conseil National des Enseignants Chercheurs des Écoles d’Architectures (CNECEA). 

– depuis septembre 2018, co-chef de file, avec Gauthier Bolle, pour l’équipe des chercheurs de l’ENSAP de Bordeaux du programme national et du Ministère de la Culture, HEnsA20 :  dans ce programme l’ambition est double. À l’échelle nationale, il s’agit d’ouvrir des pistes pour l’écriture de l’histoire de l’enseignement de l’architecture à partir des connaissances déjà acquises et de leur mise en perspective européenne et aussi d’œuvrer à la conservation des traces qui sont en train de disparaître et de nourrir ainsi les recherches futures, en suscitant la collecte d’archives manuscrites et orales, et en numérisant les sources imprimées devenues rares.  À l’échelle locale, il s’agit de publier une monographie sur l’histoire de l’école d’architecture et de paysage de Bordeaux. 

Site internet du programme : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Nous-connaitre/Decouvrir-le-ministere/Histoire-du-ministere/Travaux-du-Comite/Recherche/Histoire-de-l-enseignement-de-l-architecture/Programme-de-recherche/Panorama-de-l-histoire-de-l-enseignement-de-l-architecture-en-France

-depuis septembre 2018 : membre du comité de lecture de la revue Transversale, histoire : architecture, paysage, urbain, ENSAP de Bordeaux.

Encadrement de recherches

Co-direction de thèse

– Anaëlle Cambon, D’une politique patrimoniale au prochain urbain dans les quartiers historiques européens labélisés Patrimoine Mondial de l’UNESCO, thèse co-dirigée avec Claire Parin, UMR-CNRS 5319 PASSAGES.

Comités de thèses 

– Omar Raïs, Le rapport entre vulnérabilité et résilience : un point clef de la recherche sur l’habitabilité des territoires en contexte semi-aride. La question de l’eau à Merzouga et au Tafilalet (MAROC), thèse dirigée par Claire Parin, UMR-CNRS 5319 PASSAGES.

– Léa Tichit, Les expositions d’architecture contemporaine en France au XXsiècle, thèse dirigée par Gilles Ragot et Nicolas Meynen, Centre François-Georges Pariset, EA 538.

Programmes de recherches

Patrimoine artistique de l’Université de Bordeaux, contrat de recherche, Bordeaux-Montaigne, septembre 2013 – février 2014

Ce programme de recherche, dirigé par Marion Lagrange (Université Bordeaux-Montaigne, centre de recherche F.G. Pariset EA 538),  a consisté à localiser, inventorier, documenter et valoriser le patrimoine artistique, immobilier et mobilier, de l’université bordelaise, depuis la création des Facultés dans la seconde moitié du XIXe siècle jusqu’à leur implantation sur le domaine universitaire de Pessac-Talence dans les années 1960. Les trois grands axes retenus ont été l’architecture, le décor, et les collections liées à l’enseignement de l’histoire de l’art. Dans ce programme, j’ai réalisé les recherches archivistiques et bibliographiques concernant les trois universités du Bordeaux intra-muros au XIXe siècle, une documentation rassemblée pour former le corps de texte d’une exposition virtuelle qui parachève ce programme d’étude. 

L’ensemble a été mis en ligne en 2015 : http://patrimoine-artistique.u-bordeaux-montaigne.fr/

HEnsA20, programme national, Ministère de la Culture et de la Communication, membre des équipes de chercheurs de l’ENSAP de Bordeaux et de l’ENSA de Toulouse, 2015-2018. 

Site internet du programme : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Nous-connaitre/Decouvrir-le-ministere/Histoire-du-ministere/Travaux-du-Comite/Recherche/Histoire-de-l-enseignement-de-l-architecture/Programme-de-recherche/Panorama-de-l-histoire-de-l-enseignement-de-l-architecture-en-France

TCV PYR, programme FEDER, membre de l’équipe des chercheurs, 2017-2020

Le programme Thermalisme, Culture, Villégiature dans les Pyrénées (TCV Pyr), financé sur des fonds FEDER au sein de la région Occitanie, entreprend de faire un inventaire complet de ce legs patrimonial du tourisme dans le massif pyrénéen, l’un des espaces pionniers du tourisme mondial. Ce patrimoine qui reste à inventorier est autant architectural (thermes, casinos, hôtels, villas, hôpitaux, plans d’urbanisme, stations de sports d’hiver, etc.), que paysager (cette nature « sauvage » mise en scène pour le plaisir des visiteurs) et culturel (ces manifestations et activités humaines encore vivantes liées aux flux touristiques).

Site internet du programme : http://tcvpyr.iutbayonne.univ-pau.fr/

Publications avec comité de lecture (sélection)

Ouvrage et chapitre d’ouvrage de recherche

– « Un projet inédit de Jean-Baptiste Dufart (1752-1820) à Bordeaux : la décoration de la loge maçonnique du Triangle », Les Cahiers du centre François Georges Pariset, n° 9, Presses Universitaires de Bordeaux, 2015, p. 125-135.

– « Jean-Baptiste Dufart, architecte bordelais : réseau et clientèle », actes du colloque international Chalgrin et son temps. Architectes et architectures de l’Ancien Régime à la Révolution, Annales du Centre Ledoux, Tome IX, William Blake and Co/Art&Art, 2016, p. 107-114.

– « Transposer en termes architecturaux la nouvelle conception pédagogique des universités : l’exemple bordelais », Université & histoire de l’art, objets de mémoire (1870-1970), Rennes, PUR, 2017, p. 43-53.

– « Les aménagements champêtres de l’architecte Jean-Baptiste Dufart (1777-1799) », Châteaux & spectacles, Bordeaux, Ausonius Editions, 2018, p. 63-70.

Articles

– « Le domaine du Burck à Ambès en Gironde : un exemple de modernité rurale dans la carrière de l’architecte bordelais Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) », In Situ [En ligne], 21 | 2013, mis en ligne le 09 juillet 2013. Lien : http://insitu.revues.org/10318 ; DOI : 10.4000/insitu.10318

– « Archives toulousaines, état des lieux. Les archives municipales de Toulouse et l’histoire de l’enseignement de l’architecture au XXe siècle », HEnsA20 – Séminaire n° 2 (Toulouse / Bordeaux) – sommaire des actes, Carnet de recherche du Comité d’histoire, 2017. Lien : https://chmcc.hypotheses.org/3624

– « L’Académie de peinture, sculpture, architecture civile et navale de Bordeaux (1768-1793), aux origines de l’enseignement de l’architecture en petite Guyenne », Transversale 2 – Histoire : Architecture, paysage, urbain, 2017, p. 9-16.

Constitution de bases de données et de corpus de référence

– « Les facultés du Bordeaux intra-muros au XIXe siècle », Exposition virtuelle : Le Patrimoine artistique de l’Université de Bordeaux, 2015. Lien : http://patrimoine-artistique.u-bordeaux-montaigne.fr/facultes-au-XIXe.php

Communications publiées et modération 

– « Jean-Baptiste Dufart, architecte bordelais : réseau et clientèle », colloque international Chalgrin (1739-1811) Architectes et architectures, de l’Ancien Régime à l’Empire, Paris, Hôtel de Rohan, Archives Nationales, organisé par Dominique Massounie et Basile Baudez, 1er-3 décembre 2011.

– « L’architecture des facultés bordelaise au XIXesiècle : la mise en œuvre d’une nouvelle conception pédagogique », colloque Université et histoire de l’art, objets de mémoire (1870-1970), Musée d’Aquitaine, organisé par Marion Lagrange, 12-13 décembre 2013.

– Avec Constance Ringon, « Archives toulousaines, état des lieux », 2e séminaire régional du programme de recherche HEnsA20, ENSA de Toulouse et de Bordeaux, 9-10 juin 2017.

– « Châteaux et spectacles, les réalisations de l’architecte Jean-Baptiste Dufart (1750-1820) », Colloque Châteaux et spectacles, Le masque et la plume : dans les coulisses du château, Rencontres d’archéologie et d’histoire en Périgord, Bibliothèque Municipale Périgueux, 29, 30 septembre et 1er octobre 2017.

– Modération de la table ronde n°2, « École et Université : de la pédagogie à la recherche », Faire l’histoire de l’architecture ? Acteurs, méthodes, enjeux à Bordeaux, Université Bordeaux-Montaigne, 1ère journée d’études, 9 novembre 2018.

Diffusion de la culture scientifique 

– Organisation d’un cycle de conférences en histoire de l’architecture et de la ville, à destination des étudiants de Licence, 2016-2017, École d’architecture de Toulouse : 

Gauthier Bolle, maître-assistant – ENSAPBX, Académisme et renouveau au XXsiècle, les architectes et l’Antiquité, 21/02/2017

Émilie d’Orgeix, maître de conférences – Université Bordeaux-Montaigne, Envisager les « marges de la ville » à l’époque moderne comme nouveau chantier de recherche en histoire urbaine, 02/05/2017

Gilles Ragot, professeur – Université Bordeaux-Montaigne, L’œuvre architecturale de Le Corbusier Patrimoine mondial, chronique d’une inscription exceptionnelle, 09/05/2017

– Participation à la 4semaine de la recherche de l’école d’architecture de Toulouse, avec Laura Girard et Constance Ringon, « L’histoire de l’enseignement de l’architecture », 19-23 mars 2018.

Études historiques

Depuis 2003 : chargée d’études historiques (particulier, municipalité, association, AbF).

Projets les plus significatifs depuis 2010 : 

– « Capeyron Blanc, une maison moderne oubliée », 2012-2013, étude réalisée en collaboration avec Cécile Dantarribe, chargée d’étude à l’INRA

– « Le château Montrose », 2014

– « Le château Lemoyne-Nexon », 2014-2015

– « Le château Badette », 2016

– « Le château de Maisonnoble », en cours

Centre François-Georges Pariset