Julie Lageyre

Julie Lageyre a soutenu en 2023 sa thèse de doctorat sous la direction de Dominique Jarrassé : La réception de la peinture britannique en France (1904-1938). Enjeux critiques autour de la constitution de collections et de l’écriture d’une histoire de l’art britannique.

8, rue Françoise Sagan
33140 Villenave d’Ornon
julie.lageyre@outlook.fr

 

Publications avec comité de lecture

 

« ‘Londres, comme je l’ai vu’, l’esthétique fantasmagorique de la figure du pauvre dans les écrits de Gabriel Mourey », dans Florence Fix et Anne‑Florence Gillard­‑Estrada (dir.), Pauvretés esthétiques : regards croisés (France, Royaume-Uni au XIXe siècle), à paraître en 2021.

« Passer le détroit et être peintre. Les femmes artistes britanniques en France (1900-1939) », actes de la journée d’étude Les femmes dans l’espace public, 1800-1939, Grande-Bretagne, Irlande, Empire et Commonwealth, 29 septembre 2017, à paraître aux Presses Universitaires de Franche‑Comté en 2021.

« Se souvenir du tribun et de l’apôtre. John Ruskin par son traducteur Émile Cammaerts (1878‑1953) », Cahiers victoriens et édouardiens. Mediating Ruskin/ Colloque SFEVE, 8-9 février 2019 [en ligne], n°91, Printemps 2020.

« Usage du surprendre et scénographie : le cas de The Nameless Exhibition », publication en ligne de la journée d’étude Surprendre, entre impératif esthétique et usages du choc, 12 octobre 2016, paru en décembre 2019 sur le site institutionnel du centre TELEM : https://telem.u-bordeaux-montaigne.fr/publications/journees-d-etude-des-doctorants/38-journees-d-etude-des-doctorants/197-2eme-journee-d-etudes-des-doctorants

« L’intrusion dans l’œuvre : la traduction des écrits de John Ruskin et de Joshua Reynolds au début du XXe siècle », dans « Dire presque la même chose ». L’histoire de l’art et ses traductions (XIXe-XXIe siècles), Paris, Esthétiques du divers, 2019, p. 57-71.

« S’exposer à l’étranger. La peinture anglaise contemporaine à Paris en 1938 », exPosition, n°4, juin 2018 : http://www.revue-exposition.com

 

Communications

« Cent portraits de femmes des écoles anglaise et française (1909) : aspects d’une réception », La peinture britannique (XVIII-XIXe siècle) : regards de jeunes chercheurs en histoire de l’art, atelier de recherche dans le cadre du colloque international L’art du portrait dans la peinture anglaise (1750‑1900), 02 juillet 2021, Bordeaux

“Narrating British Art: Robert de la Sizeranne’s Use of Insularity”, Research Lunch, 22 novembre 2019, Paul Mellon Centre for Studies in British Art, Londres : https://www.paul-mellon-centre.ac.uk/whats-on/forthcoming/narrating-british-art-robert-de-la-sizerannes-use-of-insularity

« The Reception of British Painting in France. Gabriel Mourey and the Pre-Raphaelites », The Paul Mellon Centre Doctoral Researchers Network Summer Symposium, journée d’étude, 10 mai 2019, Paul Mellon Centre for Studies in British Art, Londres.

« Résoudre le puzzle ruskinien. La traduction des écrits de John Ruskin selon Émile Cammaerts », Mediating Ruskin : ‘‘Through a Kaleidoscope, Brightly’’, colloque international de la Société Française des Études Victoriennes et Édouardiennes, 8&9 février 2019, Université de Pau et des Pays de l’Adour, Pau

« La femme-artiste britannique en France (1900‑1939) : présence et fiction », Les femmes dans l’espace public, 1800‑1939, Grande-Bretagne, Irlande, Empire et Commonwealth, journée d’étude, 29 septembre 2017, Université de Franche‑Comté, Besançon

« L’intrusion dans l’œuvre : la traduction des écrits de Joshua Reynolds et de John Ruskin au début du XXe siècle », Dire presque la même chose. L’histoire de l’art et ses traductions (XIXe-XXIe siècles), journée d’étude, 22 septembre 2017, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux

« 1938 : une reconnaissance de la modernité britannique en France ? », Les idées reçues en histoire de l’art contemporain des années 30 à aujourd’hui, journée d’étude, 8 Juin 2017, Université Paris 1- Panthéon Sorbonne, Paris

« The Nameless Exhibition, le surprendre, une stratégie à double tranchant », Surprendre, entre impératif esthétique et usages du choc, journée d’étude des doctorants du laboratoire TELEM, 12 octobre 2016, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux

 

Participations à des séminaires

Participation à la table‑ronde « Les frontières en histoire de l’art », Écrire l’histoire de l’art : aux frontières de la discipline, Journée doctorale du Centre François‑Georges Pariset, 14 novembre 2019, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux.

« Travailler le silence. La place des artistes contemporains dans la réception de la peinture britannique en France (1904‑1938) », Journée doctorale du Centre François-Georges Pariset, 10 mai 2017, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux

« La recherche après le mémoire », Rencontre interuniversitaire Master recherche en histoire de l’art des Universités Bordeaux‑Montaigne et Pau, 26 novembre 2015, Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux

 

Projets scientifiques
 

Inventaire des mémoires d’histoire de l’art contemporain, Centre François‑Georges Pariset, Université Bordeaux Montaigne, novembre 2018 – avril 2019.

Co-organisation et modération du colloque interdisciplinaire Temps forts, temps faibles, le temps en effet(s), 15 & 16 mars 2018, dans le cadre des Initiatives Doctorantes de l’école doctorale Montaigne‑Humanités, avec le soutien du Centre François-Georges Pariset, https://pariset.hypotheses.org/1002

Université Bordeaux Montaigne, cinéma d’art et d’essai Utopia, Bordeaux

En collaboration avec Ninon Huerta (PASSAGES), Chloé Morille (TELEM), Vanessa Saint-Martin (AMERIBER)

Co-organisation de la table‑ronde Temps forts, temps faibles, les temps de la thèse, 20 novembre 2017, dans le cadre des Initiatives Doctorantes de l’école doctorale Montaigne‑Humanités, avec le soutien du Centre François‑Georges Pariset

Université Bordeaux Montaigne, Bordeaux, France

En collaboration avec Ninon Huerta (PASSAGES), Chloé Morille (TELEM), Vanessa Saint-Martin (AMERIBER)

Co-organisation de la Journée des doctorants du Centre François‑Georges Pariset (EA 538), 10 mai 2017, https://pariset.hypotheses.org/922

Université Bordeaux Montaigne,

En collaboration avec Zané Purmale et Nina Mansion (Centre François-Georges Pariset)

Animation d’ateliers sur la critique d’art au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux, projet pédagogique « Ouvrez l’œil, la critique d’art en pratique » mené par Chloé Morille et Blandine Puel, février-mars 2017.

 

Charges d’enseignement

2018 – 2019 Demi ATER – Université Bordeaux Montaigne

Cours d’histoire du XIXe siècle (France, Allemagne, Royaume-Uni)

Cours d’histoire de l’art moderne (Renaissance italienne)

 

2017 – 2018 Monitorat dans le cadre du contrat doctoral (2015-2018) – Université Bordeaux Montaigne

Cours d’histoire de l’art moderne (Renaissance italienne)

Méthodologie en histoire contemporaine

Ateliers « Peinture et folie (XIX-XXe siècles) »

 

Activités associatives et collectives
 

Sept. 2018- Présent Membre du comité éditorial de la revue scientifique Essais, éditée par l’Université Bordeaux Montaigne

 

Sept. 2018 – Présent Membre du Doctoral Research Network du Paul Mellon Centre for Studies in British Art
Janv. 2019 -Présent Membre de la Société Française des Etudes Victoriennes et Edouardiennes

Centre François-Georges Pariset

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search