L’objet d’art en France du XVIe au XVIIIe siècle : de la création à l’imaginaire

L’objet d’art en France du XVIe au XVIIIe siècle : de la création à l’imaginaire, études réunies par Marc Favreau et Patrick Michel, Centre François-Georges Pariset / Université Michel de Montaigne Bordeaux III, 2007. 316 p.

Actes du colloque international de Bordeaux (12-14 janvier 2006)

Table des matières

Avant-propos par Marc Favreau, maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Michel de Montaigne-Bordeaux III, et Patrick Michel, professeur d’histoire de l’art moderne, université Charles de Gaulle-Lille III

À la conquête d’une reconnaissance : des arts mineurs à l’objet d’art, introduction par Marc Favreau, maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

1. La genèse de l’objet d’art

Les livres de présentation de Puget de La Serre – Véronique Meyer, professeur d’histoire de l’art moderne, université de Poitiers

Création, interprétation et réception : les planches d’ornement de Paul Androuet du Cerceau – Sandrine Herman, doctorante, université de Paris IV-Sorbonne

De la gravure à l’objet d’art : la spécificité des estampes des orfèvres parisiens au XVIIe siècle – Michèle Bimbenet-Privat, Conservateur en chef au musée national de la Renaissance, château d’Écouen, professeur associé à l’université de Paris IV-Sorbonne

Le décor des cabinets d’ébène parisiens : propositions chronologiques – Daniel Alcouffe, Conservateur général honoraire au musée du Louvre

L’influence de la manufacture royale des Gobelins à l’étranger : les artisans de Louis XIV à Stockholm – Florian Knothe, doctorant, Courtauld Institute of Art, université de Londres

La fondation de l’École royale gratuite de dessin de Paris (1767-1815) – Ulrich Leben, historien de l’art, Associate Curatir, Waddesdon Manor

Le processus de création et de réalisation des statuettes de faïence et de porcelaine de Niderviller au XVIIIe siècle : technique et sensibilité artistique – Véronique Stahn, assistante qualifiée de conservation, musée des Arts décoratifs de Strasbourg, doctorante, université Strasbourg II-Marc Bloch

2. Le marché de l’art et les collections

La compagnie française des Indes orientales et les importations d’objets d’art pendant le règne de Louis XIV – Stéphane Castelluccio, chargé de recherche au CNRS, Centre André Chastel (UMR 8150)

Autour de la rue Saint-Martin. Les importations et la distribution des tapisseries flamandes à Paris 1600-1650 – Koenraad Brosens, chargé de recherches, Fonds de la Recherche Scientifique-Flandre (FWO-Vlaanderen), professeur invité extraordinaire à l’université catholique de Louvain

Le goût pour les petits bronzes de collection en France au XVIIIe siècle – Patrick Michel, professeur d’histoire de l’art moderne, université Charles de Gaulle-Lille III

Les plaques et médaillons de Sèvres à l’imitation de Wedgwood, incorporés au mobilier français du XVIIIe siècle – Thomas Martinie, doctorant, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

Pour une approche du mobilier royal dans les représentations diplomatiques françaises, aux XVIIe et XVIIIe siècles – Marc Favreau, maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

Charles-Alexandre de Lorraine (1712-1780) et l’orfèvrerie française – Léo De Ren, professeur, Katholieke Universiteit Leuven

3. L’image de l’objet dans les arts visuels et la littérature

Les discours sur l’objet d’art de 1789 à 1804 – Philippe Bordes, professeur d’histoire de l’art moderne, université Lyon II

Le statut de la tapisserie sous l’Ancien Régime et en particulier aux Gobelins du temps de Louvois (1683-1691) – Pascal-François Bertrand, professeur d’histoire de l’art moderne, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

L’objet animé au XVIIIe siècle : automates, marionnettes, statues – entre science, art et curiosité – Aurélia Gaillard, professeur en Littérature du XVIIIe siècle, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

4. L’objet d’art ancien et son statut juridique et fiscal

L’authenticité des œuvres d’art : problèmes juridiques – Sophie Vigneron, lecturer, Kent Law School, University of Kent

Le statut international de l’objet d’art – Dominique Audrerie, avocat au Barreau de Paris, maître de conférences associé à l’université Montesquieu-Bordeaux IV

Le statut fiscal de l’objet d’art – Éric Mirieu de Labarre, maître de conférences, université Montesquieu-Bordeaux IV

Conclusion par Jean-Louis Martres, professeur émérite à l’université Montesquieu-Bordeaux IV