Christelle Floret

christelle.floret@etu.u-bordeaux-montaigne.fr

Réinscrite en 2023, Christelle Floret effectue sa thèse de doctorat intitulée Des détours au parcours professionnel de Pierre Lajus (1930-). Le programme de la maison individuelle comme support de conceptualisation de la pratique de l’architecture (1956-1996), sous la direction de Gilles Ragot.

La thèse propose d’aborder l’histoire de la carrière de l’architecte français Pierre Lajus à partir de trois profils établis : celui donné par des pratiques architecturales spécifiques décelables par les modes d’élaboration du projet, celui de la spécificité des produits architecturaux livrés selon leurs natures et leurs fonctions et celui des postures adoptées que les choix des modes d’exercices du métier et de leurs champs d’intervention révèlent. La thèse, en déterminant les liens entre ces pratiques, ces produits et ces postures, élaborera l’histoire de l’itinéraire artistique et intellectuel de l’architecte au sein d’une période chronologique s’étendant de 1948, année d’obtention de son diplôme, à 2015, année où il est récipiendaire de la médaille d’honneur de l’Académie d’Architecture pour l’ensemble de son œuvre.

Les conditions productives, économiques et institutionnelles de l’acte de construction, en mutation à cette période, conduisent Pierre Lajus à questionner le rôle de l’architecture et le statut d’architecte. Pour envisager des pratiques renouvelées et un positionnement plus adapté, il explore les systèmes constructifs à l’œuvre dans l’architecture bois par le recours à des composants industriels, collabore régulièrement avec des entreprises de construction de maisons individuelles et s’engage dans des expériences d’enseignement, d’assistance architecturale et des fonctions ministérielles.

Se déclarant « éternel étudiant »[1], la thèse, en s’appuyant sur ce qualificatif, établira comme postulat que la constante envie d’apprendre de l’architecte est le moteur de sa carrière, la considérant comme un espace et un temps d’apprentissage continus. La thèse expliquera l’itinéraire de l’architecte par l’objectif visé de trouver les processus conceptuels et méthodologiques pertinents à la conception de maisons individuelles économiques, qualitatives et évolutives.

Dénominateur commun de sa pratique, de ses produits et de ses postures, ce programme est le destin professionnel de Pierre Lajus. Devenu spécialiste des questions de logement en France, la thèse révélera ainsi une figure de l’architecte plus intellectuelle.

Abstract

The thesis proposes to approach the history of the career of the French architect Pierre Lajus from three established profiles : that given by specific architectural practices detectable by the methods of developing the project, that of the specificity of architectural products delivered according to their nature and their functions and that of the postures adopted that the choices of modes of exercise of the profession and their fields of intervention reveal. The thesis, by determining the links between these practices, these products and these postures, will elaborate the history of the artistic and intellectual itinerary of the architect within a specific chronological period extending from 1948, the year of obtaining from his diploma, to 2015, the year in which he received the medal of honor from the Academy of Architecture for all of his work.

The productive, economic and institutional conditions of the act of construction, changing during this period, led Pierre Lajus to question the role of architecture and the status of architect. To consider renewed practices and more suitable positioning, he explores the constructive systems at work in wooden architecture through the use of industrial components, regularly collaborates with individual house construction companies and engages in experiments teaching, architectural assistance and ministerial functions.

Declaring himself « an eternal student », the thesis, based on this qualifier, will establish as a postulate that the architect’s constant desire to learn is the driving force of his career, considering it as a space and time for learning. continuous. The thesis will explain the architect’s itinerary through the objective of finding the conceptual and methodological processes relevant to the design of economical, qualitative and scalable individual houses.

The common denominator of his practice, his products and his postures, this program is the professional destiny of Pierre Lajus. Having become a specialist in housing issues in France, the thesis will thus reveal a more intellectual figure of the architect.

[1] Pierre LAJUS, entretien informel avec l’architecte, Mérignac : prise de notes de l’auteure, 13 juin 2019.

PUBLICATIONS

Ouvrages collectifs

« La conception de maisons évolutives selon Pierre Lajus. De la découverte de la notion à sa mise en pratique » dans PEIRO Miquel, SOTINEL Frédéric, BOUVIER Laëtitia (dir.),  Archi-tecture évolutive/réversible. Formes et dispositifs, Les publications du GRIEF, ENSA Bre-tagne, Rennes, 2022, p. 47-55. (avec Manon scotto)

« “Construire le réel” selon l’architecte Pierre Lajus : des croyances des Beaux-arts aux certi-tudes du chantier » dans BOLLE Gauthier, CHEVALLIER Laurence (dir.), L’école d’architecture de Bordeaux. Héritages et Perspectives, Presses Universitaires de Bordeaux, 2021, p. 187-195.

« “Nous sommes tous des architectes !” Pierre Lajus et l’assistance architecturale auprès du groupe Maison Phénix, 1979-1983 » dans MANIAQUE Caroline, RENAULT Damien (dir.), L’architecte médiateur, discours et pratiques de conseil, participation et médiation, Éditions de L’Éclosoir, 2020, p. 26-33. (avec Manon scotto)

Revues

« Les maisons industrialisées de Pierre Lajus n’ont pas (encore) d’histoire », Transversale, n° 4, janvier 2020, p. 30-39. [En ligne] URL : https://hal.science/hal-03864096

« Église Saint Delphin», Empreintes, n° 88, janvier 2020, p. 12-14.

« L’Église Saint-Pierre-es-liens des Junies », Quercy Recherche, n°91, janvier-mars 1998, p. 20-28.

« La reconstruction de Mouleydier », Le Festin, n°21, février 1997, p. 52-61.

 

Centre François-Georges Pariset

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search