Conférence : « Janus architecte : la double temporalité de l’architecture »

par Philippe Potié

Architecte, historien, professeur à l’ENSA Versailles et membre du laboratoire LéaV

Mardi 15 Mars 2016 – 18h00
Arc en rêve centre d’architecture, salle de communication (niveau 1)
Entrepôt, 7 rue Ferrère 33000 Bordeaux

Conférence organisée dans le cadre du séminaire « Actualités de la recherche en histoire de l’architecture (XVIe-XXIe siècles) » coordination : Pr Gilles Ragot, Émilie d’Orgeix (UBM), Pr Gilles-Antoine Langlois, Gauthier Bolle (ENSAPBx)

L’espace architectural fait résonner une double temporalité dont on ne perçoit pas toujours les accords. Distraits par les bruits de débats que jouent ici la modernité contre la postmodernité, comme autrefois les Anciens contre les Modernes, la complémentarité des temps dont l’architecture se fait le théâtre est largement éclipsée par le vacarme de la querelle stylistique. Nous voudrions faire sentir le jeu subtil de duettiste auquel se livrent dans le dessin des édifices, le temps court de l’action et le temps long de la contemplation. Nous formulerons l’hypothèse que l’architecture se découvre dans l’expression duelle d’un présent glorifiant la puissance prométhéenne et celui d’un devenir où le futur se dessine dans la ligne d’un passé qui lui donne sens. Prenant pour guide cette double temporalité, vectorielle et cyclique, technicienne et naturaliste, matérialiste et spirituelle, l’histoire de l’architecture nous apparaît différemment et peut être plus lisiblement. L’apparent éclectisme contemporain se réordonne pour tracer un horizon temporel où se conjuguent les expressions de la droiture écologique et avec les courbures postmodernes, les éclats de la déconstruction avec la simplicité des volumes d’une modernité toujours active. On mettra à l’œuvre ce regard duel en interrogeant les œuvres des maîtres où l’on verra Ronchamp comme le pavillon de Barcelone prendre une couleur inhabituelle. Et pour donner plus de profondeur à ces temporalités, nous irons jusqu’au dessin de la colonne corinthienne écouter la duo d’Acanthe et d’Apollon

Philippe Potié est professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles et a longtemps enseigné à l’ENSA de Grenoble où il a créé le laboratoire « Cultures constructives ». Il est membre du laboratoire LéaV, où il dirige plusieurs thèses de doctorat. Ses travaux qui interrogent les figures du projet architectural, s’intéressent, après avoir étudié le champ matériel du construit à celui des processus de territorialisation, et il a entamé depuis quelques années une réflexion sur les temporalités de l’architecture. Il publie de nombreux articles pour des revues d’architecture et il est l’auteur de plusieurs ouvrages concernant les œuvres de Philibert de L’Orme, André Ravéreau, Le Corbusier et Jean Prouvé.

Télécharger l’affiche en PDF
Télécharger le PDF de la fiche de présentation

Illustration : montage (images: Les Dix Livres d’architecture de Vitruve, Claude Perrault / Pavillon de Barcelone, Mies van der Rohe)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.