Expositions artistiques de l’Afrique française (1928-1956). Dictionnaire des artistes et de leurs œuvres

Marion Lagrange, Stéphane Richemond, Expositions artistiques de l’Afrique française (1928-1956). Dictionnaire des artistes et de leurs œuvres, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, Les Cahiers du Centre François-Georges Pariset – hors-série n° 12, 2024, 34 fig., 392 p.

Les Expositions artistiques de l’Afrique française demeurent des manifestations culturelles encore méconnues. Conçues à l’initiative du gouvernement de l’Algérie, des résidences de Tunisie et du Maroc, elles sont organisées sous la houlette de personnalités actives sur ces scènes artistiques coloniales. Se déroulant durant près de trente ans, essentiellement en Afrique du Nord, elles ont regroupé des artistes actifs sur place. Beaucoup sont des métropolitains de passage ou ayant fait le choix de s’installer durablement. Figurent aussi des hommes et des femmes issus de familles de colons ou autochtones, arabes, berbères ou juifs. Si certains artistes – tels les lauréats de prix métropolitains ou de bourses de voyage – bénéficient hier et aujourd’hui d’une redécouverte, la plupart ont une faible notoriété. D’aucuns s’inscrivent dans une histoire de l’art corrélée à leur pays d’origine. Ce prisme historique éclaire sous un autre jour le souhait des organisateurs de faire acte de propagande, – politique et touristique – tout en valorisant un art qui serait « authentiquement » africain, produit par des artistes coloniaux ou non, à la suite du processus de colonisation. Les beaux-arts, par leur modernité supposée, incarnent la spécificité d’une entreprise qui ne néglige pas pour autant une dimension plus traditionnelle s’incarnant dans les arts décoratifs, voire dans ce qu’on appelait « l’art indigène ».

Roger Bezombes, Le café maure, 1937, EAAF d’Alger 1939 ? (n° 15, sous le titre Café arabe), huile sur panneau parqueté, signé en bas à droite, titrée et datée au dos, 80 x 60 cm, coll. part. © Courtoisie Gros & Delettrez

Conçu à partir de catalogues souvent inédits et en mains privées, cet ouvrage poursuit une recherche entreprise il y a un peu plus d’une vingtaine d’années sur les expositions et les salons coloniaux. Il prolonge la publication de dictionnaires d’artistes métropolitains ayant participé à ces manifestations. Il a pour ambition d’enrichir la documentation relative à ces artistes actifs dans les colonies françaises, tout en contribuant à construire une indispensable histoire de l’art de la colonisation.

Sommaire

Marion Lagrange, “Les Expositions artistiques de l’Afrique française (1928-1956). Du colonialisme dans l’art ?”

Stéphane Richemond, “Préambule au Dictionnaire des Expositions artistiques de l’Afrique française

Tableau récapitulatif des Expositions artistiques de l’Afrique française

Dictionnaire des artistes et de leurs œuvres



Citer ce billet
laurenthoussais (2024, 25 mai). Expositions artistiques de l’Afrique française (1928-1956). Dictionnaire des artistes et de leurs œuvres. EA538. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11pxw

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.