Le tournant environnemental de l’art : accommoder le regard et les pratiques

Séverine Hubard, Les Orgues des Landes, Arjuzanx, 2016-2023, œuvre n° 16 de La Forêt d’Art Contemporain. Photographie : Marie Escorne, 2023.

Table ronde et entretien. Cette manifestation scientifique – qui se tiendra le 6 mars 2024, de 14h à 17h à la salle Jean Borde, Maison des Sciences de l’Homme de Bordeaux – se propose d’évoquer la façon dont les enjeux environnementaux travaillent le monde de l’art à différents niveaux.

Cette demi-journée, co-organisée par Marie Escorne, maîtresse de conférences en arts plastiques, et Myriam Metayer, maîtresse de conférences en histoire de l’art contemporain, est soutenue par Artes (UR 24141) et le CRHA F.-G. Pariset (UR 538).

Table ronde, avec la participation de :

  • Felizitas Diering, diplômée d’histoire de l’art et de littérature de l’Université Albert-Ludwig de Fribourgen-Brisgau, dirige depuis 2017 le FRAC Alsace à Sélestat. Depuis 2018, elle y développe le programme « Natures », thème entendu en un sens large qui permet de porter un regard nouveau sur les œuvres et la collection du FRAC.

  • Lydie Palaric a fait ses études aux Beaux-Arts de Bordeaux. Elle dirige depuis 2009 la Forêt d’Art Contemporain qui a permis à ce jour l’implantation de 27 œuvres dans le Sud Gironde et les Landes. Elle est également artiste et commissaire d’exposition indépendante.

  • Feda Wardak est architecte, constructeur, artiste et chercheur indépendant. Dans le cadre d’une résidence
    avec les Ateliers Médicis, il mène depuis 2019 un projet intitulé « En dessous, la forêt, à Bondy ». Il développe
    également une réflexion sur la gestion de l’eau à travers plusieurs actions en France et en Afghanistan.

Entretien avec Bénédicte Ramade

L’historienne de l’art reviendra sur son parcours de chercheuse, enseignante et commissaire d’exposition. Elle est l’autrice de Vers un art anthropocène. L’art écologique américain pour prototype (Dijon, Presses du réel, 2022). Elle a assuré le commissariat de plusieurs expositions en lien avec des thématiques écologiques, telles Acclimatation (Centre National d’Art Contemporain, Villa Arson, 2008-2009) et REHAB, l’art de refaire (Espace Fondation EDF, 2010-2011).



Citer ce billet
laurenthoussais (2024, 4 mars). Le tournant environnemental de l’art : accommoder le regard et les pratiques. EA538. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vy2q

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.