Lecture historique et architecturale des édifices religieux d’Alger de la période coloniale

Alger, basilique Notre-Dame-d’Afrique

Madame Naouel Nessark soutiendra sa thèse de doctorat d’histoire de l’art contemporain, Lecture historique et architecturale des édifices religieux d’Alger de la période coloniale, le 6 mars 2023, à la salle de conférences de l’université de Biskra. Cette thèse en co-tutelle (université Bordeaux Montaigne et université Mohamed Khider, Biskra) a été menée sous la direction de Dominique Jarrassé, professeur émérite d’histoire de l’art contemporain (université Bordeaux Montaigne), et la codirection de Mohammed Dahli, maître de conférences à l’université Mouloud Mammeri (Tizi Ouzou).

Le jury est composé de Dominique Jarrassé, Mohammed Dahli, Abdella Ferhi, professeur en architecture (université Mohamed Khider, Biskra), Nabila Oulebsir, maître de conférences HDR en histoire de l’art contemporain (université de Poitiers), Simon Texier, professeur d’histoire de l’art contemporain (université de Picardie Jules-Verne, Amiens), Noureddine Zemmouri, professeur en architecture (université Mohamed Khider, Biskra).

Cette thèse porte sur les édifices religieux de la période coloniale à Alger, legs peu exploré en dépit de son indéniable intérêt scientifique. Elle s’interroge sur les modes de transfert des savoirs et des modèles entre la métropole et la colonie, ainsi que sur le rôle joué par ces édifices dans la diffusion et l’émergence de certaines tendances et courants architecturaux de l’époque. Dégager les étapes clés de leur évolution formelle et stylistique permettra indubitablement de les replacer dans la chronologie de l’histoire de l’architecture coloniale à Alger. Le travail propose  une lecture analytique sans a priori relatif à leur histoire. Outre leur intérêt pour l’histoire de l’architecture religieuse, ces édifices reflètent également tous les changements sociaux qu’a traversé l’Algérie indépendante.  Cette thèse entend enfin contribuer à une meilleure conservation et une reconnaissance patrimoniale de cet héritage.

 



Citer ce billet
laurenthoussais (2023, 27 février). Lecture historique et architecturale des édifices religieux d’Alger de la période coloniale. EA538. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sqi8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.