“L’art africain”, des héritages coloniaux à la création contemporaine : histoire d’une filiation

Cette conférence de Paloma Diez se tiendra le lundi 12 décembre 2022 à 18h30 à la bibliothèque Mériadeck, dans le cadre des cafés du patrimoine. Cette intervention inaugure un cycle de conférences présentant une partie des recherches menées par les doctorantes du Centre de recherches en histoire de l’art-F.-G. Pariset.

Pascal Martin St. Léon, Élève de l’école des Beaux-Arts d’Abidjan (1991)

Depuis soixante ans, l’histoire que l’on transmet en France autour des arts d’Afrique fait l’impasse sur la production et les héritages de la période coloniale. Or, au cours du XXe siècle, quinze territoires d’Afrique subsaharienne sont rattachés à “l’Empire colonial français”. Leurs productions artistiques entament alors un long parcours au cours duquel elles changent de statut, de fonction, voire de sens. Présent africain et passé colonial français : voici l’occasion d’établir un dialogue entre deux pans d’histoire, trop souvent présentés comme irréconciliables.



Citer ce billet
laurenthoussais (2022, 9 décembre). “L’art africain”, des héritages coloniaux à la création contemporaine : histoire d’une filiation. EA538. Consulté le 19 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sqi5

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.