CAPEYRON BLANC : L’ART DÉCO EN QUESTION

La villa Capeyron Blanc de Mérignac est inclassable et résiste à toute recherche d’interprétation unique. Cette maison de Raoul Perrier, imaginée dans les années trente et construite au début des années cinquante, se dérobe à toute appellation réductrice. Elle n’est authentiquement ni une œuvre du Mouvement moderne, parfois qualifié de Style international, ni une œuvre Art déco, pas davantage un exemple pur de classicisme. Éclectique, elle est l’enfant étonnant et improbable de ces multiples ascendances.

La journée d’étude, qui aura lieu le jeudi 18 avril, interrogera les limites et la validité de l’étiquette Art déco à travers les interventions de trois historiens de l’art, la visite commentée des collections arts déco du Musée des arts décoratifs de Bordeaux et la visite critique de la villa Capeyron Blanc elle-même.

Toutes les modalités pratiques et le programme de cette manifestation, organisée par le Centre F.-G. Pariset et l’UMR CNRS Passages, se trouvent dans le fichier téléchargeable ci-dessous.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.