Collections et marché de l’art en France au XVIIIe siècle

Collections et marché de l’art en France au XVIIIe siècle, études rassemblées par Patrick Michel, Centre F.-G. Pariset/université Michel de Montaigne-Bordeaux III, 2002.

Actes de la 3e journée d’études d’histoire de l’art moderne et contemporain

Table des matières

Préface d’Antoine Schnapper, professeur émérite d’histoire de l’art moderne, université de Paris-Sorbonne

1. Approches monographiques : collections et collectionneurs

La collection de Pierre-Louis Éveillard de Livois (1736-1790) et le goût pour la peinture française du « Grand Siècle » dans les années 1770 et 1780 – Guillaume Faroult, musée du Louvre

La collection de tapisseries de Monseigneur Champion de Cicé : légende ou réalité ? – Marc Favreau, maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

Louis-François Hazard, maître cordonnier et collectionneur – Armelle Jacquinot, Institut universitaire européen de Florence

Le cardinal de Bernis, ambassadeur des arts à Rome : mécène et collectionneur – Virginie Larre, doctorante, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

2. Approches régionales

Acheter des œuvres d’art en province au XVIIIe siècle. L’exemple de la Bretagne – Gauthier Aubert, maître de conférences en histoire moderne, université Rennes 2 Haute-Bretagne

Reflet d’une passion : collectionneurs, amateurs et curieux à Lille au XVIIIe siècle – Elyne Olivier-Valengin, doctorante, université de  Paris I Panthéon-Sorbonne

Annexe. Premiers éléments biographiques sur quelques amateurs lillois.

Amateurs d’art et de curiosités à Lille au XVIIIe siècle : un nouvel éclairage à partir des catalogues de ventes – Sophie Raux, maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Charles de Gaulle-Lille III

Annexe. Liste des catalogues de ventes intéressant l’art ou la curiosité, publiés à Lille entre 1746 et 1815.

Les collections des magistrats du Parlement de Bordeaux au XVIIIe siècle – Hervé Tokpassi, doctorant, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

3. Approches méthodologiques

Proposition pour une topographie du marché de l’art parisien sous la Régence autour du Palais Royal et de l’hôtel Crozat – Françoise Mardrus, chargée de mission auprès de la direction du musée du Louvre

Les catalogues raisonnés de Gersaint et la question des attributions – Guillaume Glorieux, maître de conférences, université Blaise Pascal-Clermont-Ferrand

Sur quelques collections d’artistes au XVIIIe siècle – Marianne Roland-Michel

Les collections parisiennes et leurs visiteurs au XVIIIe siècle – Patrick Michel, maître de conférences en histoire de l’art moderne, université Michel de Montaigne-Bordeaux III

Collections et marché de l’art au XVIIIe siècle à travers les archives du Ministère des Affaires étrangères – Isabelle Richefort, conservateur en chef du patrimoine, responsable du Département des Archives historiques du Ministère des Affaires étrangères, et Jérôme Cras



Citer ce billet
laurenthoussais (2002, 25 décembre). Collections et marché de l’art en France au XVIIIe siècle. EA538. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/sqed

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.